Christine Orihuela

Christine Orihuela

« l’esprit créatif doit créer, il doit se vider de sa créativité. Par on ne sait quelle étrange urgence intérieure, inconnue, il n’est pas vraiment vivant à moins qu’il ne soit en train de créer. » Pearl Buck.

La passion de Christine Orihuela, artiste peintre et collagiste depuis une vingtaine d’années, est de faire émerger ses émotions à fleur de papier.

Dès qu’elle a su tenir une paire de ciseaux, elle a créé toutes sortes d’objets, maquettes, émaux, dessins. Dans divers ateliers d’artistes, à l’école Boulle notamment, aux Beaux Arts de Paris, elle a touché à l’aquarelle, à l’argile, au carton, au papier, au polystyrène, au bois…

Son attirance naturelle pour l’art contemporain, les collagistes, les surréalistes, Magritte, Nicolas de Staël, Jaques Villéglé, Antoni Clavé et bien d’autres ont largement influencé sa pratique. C’est de toute ces expérimentations, ces rencontres, que s’est affirmée son expression personnelle.

Christine puise son inspiration dans l’énigmatique et les contraires, les failles et les éclats, leau, les profondeurs.

« Quand je peins, je laisse tout d’abord aller mes mains, j’aime par dessus tout l’instinctif, le non dirigé.c’est une phase très active, un peu fébrile, il faut que ça aille vite, que ça sorte. plus je vais vite, plus je sais que j’accède à l’inconscient, au profond, au non intellectuel. Ensuite, je m’éloigne et j’observe. Souvent une chose évidente m’apparaît, puis je découvre d’autres figures, d’autres symboles. La phase consciente se met en marche. Parfois elle m’entraîne vers des paysages, parfois cela reste de l’émotion pure, en matière, en traces, en mystère. »

Showing all 7 results

Showing all 7 results